COMPTE RENDU du CT BdD extraordinaire COVID 19

, par UdFo83

Le Comité Technique extraordinaire de la Base de Défense de Toulon s’est réuni le jeudi 2 avril 2020 sous la présidence du Contre-Amiral Laurent HEMMER, Commandant de la Base de Défense de Toulon, du Directeur du CMG Toulon, L’HCHC Sébastien PLANTADIS et des Directeurs de l’HIA Ste ANNE et du GSBDD Toulon.

A télécharger

La délégation FORCE-OUVRIERE était composée de Jean-Michel PAGLIARO, Lionel GIGLI et Pierre- Jean LEROY. Les organisations syndicales ont procédé à la lecture de leurs déclarations liminaires. L’administration nous fait part des multiples sollicitations de la part des autorités publiques dans la lutte contre la pandémie : à cet instant, le GSBDD, les Marins-Pompiers et un régiment de l’Armée de terre sont requis. Le Commandant du Porte Hélicoptère Amphibie Le Tonnerre nous informe sur la mission menée en Corse pour l’évacuation des malades du Covid19 et a souligné toute l’importance des différents services de soutien qui lui ont permis d’effectuer sa mission.

FORCE-OUVRIERE relève toute l’importance du soutien et de l’engagement des personnels dans cette période de crise. Le Commissariat des Armées, comme toutes les autres Directions et Services n’ont pas été épargnées par les nombreuses déflations de personnels. Si la RGPP ou la MAP semblent appartenir au passé, leurs effets pervers et néfastes se font sentir maintenant, pendant cette crise sans précédent ! Et la suppression ou autre fusion de CHS-CT d’emprise avec les CT nous paraissent bien hasardeuses et dangereuses

L’administration s’engage dans un concept de communication vers l’ensemble des agents et de leurs représentants dans la transparence et la confiance. FORCE OUVRIERE entend et prend note de cet engagement, et de fait revendique la transformation de tous les contrats 84-16 CDD en CDI, une gestion administrative limpide sur la gestion des congés payés, des congés maladie et des autorisations spéciales d’absences.

Conclusion : FORCE-OUVRIERE dénonce depuis fort longtemps le manque de moyens humains et matériels dans notre base de défense, autrefois c’était dans une situation normale, là c’est une période de « guerre » comme l’a dit le chef des Armées lors de sa première allocution sur la situation que nous traversons. Force est de constater que nous sommes « désarmés » mais Force-Ouvrière est certain que les personnels de toutes catégories sauront faire face tous ensemble pour vaincre ce fléau, l’important sera d’en tirer les leçons pour que l’on puisse dire « Plus jamais ça »

Toulon le 2 avril 2020