Syndicat force ouvrière des territoriaux MAIRIE DE LA SEYNE, CCAS ET CAISSE DES ÉCOLES

, par UdFo83

Les revendications portées à M.Le Maire sur le
- Retrait des 3 mois du Maire
- Le jour de carence
- L’arrêt du groupe de travail sur les 1607H
- Les jours de compensation des cadres Vous trouverez ci joint notre position par rapport à cette action intersyndicale et nos actions syndicales antérieurs pour défendre vos intérêts

Suite à notre rencontre avec M. Le Maire, jeudi 24 mai 2018, les revendications posées en intersyndicale visaient la suppression du jour de carence, le maintien des 3 mois du Maire et l’abandon de l’audit sur le temps de travail. FO a réitéré les revendications suivantes :
- suspension de l’application du jour de carence
- maintien du congé pré-retraite (3 mois du Maire) au-delà de 2018
- arrêt immédiat de l’audit sur le temps de travail
- rétablissement des jours de compensation des cadres
- préservation de tous nos acquis sociaux contrairement aux allégations répétées de l’adjointe au personnel et au dialogue social Aujourd’hui, toutes ces mesures ont été prises de manière unilatérale, sans concertation. Preuve en est toutes les fins de non recevoir que la municipalité nous oppose depuis 4 ans :
- silence sur les modalités de transferts à la Métropole et sur le devenir du personnel
- refus de mettre en place un contrat collectif de mutuelle santé avec participation de l’employeur
- refus de renégocier le contrat de prévoyance (complément de salaire)
- refus de revaloriser le régime indemnitaire gelé depuis 2012
- rejet de nos propositions équitables dans le cadre de la révision des critères CAP
- rejet de nos propositions de Chartes sur la mobilité et sur le harcèlement Flash info En réponse au courrier du Maire du 29 mai 2018 adressé au organisations syndicales… Une fois de plus, le Maire refuse d’appliquer le principe de libre administration et n’assume pas une volonté politique, mais cherche à gagner du temps en se cachant derrière des arguments juridiques .... et la liste n’est pas exhaustive ! Les seules fois que l’élue au personnel a dénié ouvrir une négociation, c’est à la suite de deux mouvements sociaux menés par FO dans les secteurs de la restauration et de l’animation : faut-il, à chaque problème soulevé, qu’un rapport de force soit engagé, avec ce que cela implique comme contraintes pour le personnel en termes de perte de pouvoir d’achat, qui plus est pour des agents déjà précarisés ? Quelle que soit l’action menée pour vous représenter, intersyndicale ou pas, notre seul but est de vous défendre EN TOUTE INDEPENDANCE. a télécharger