SYNDICAT FORCE OUVRIERE Centre Hospitalier Henri Guérin

, par UdFo83

LETTRE OUVERTE

LETTRE OUVERTE

Monsieur le Directeur,

Nous constatons qu’avant de quitter vos fonctions dans notre établissement, vous faites le ménage dans notre hôpital qui nous est cher.

Nous venons d’apprendre que vous avez réuni ce matin les cuisiniers et le service achats pour les informer de votre décision de rejoindre Santalys 2 d’ici fin juin 2018, sous des modalités différentes de celles proposées en instance, notamment par la livraison directe en barquette dans les unités de soins en provenance de Santalys. Les personnels sont choqués de votre attitude, se sentent délaissés, en manque de considération aux vues des investissements professionnels et se demandent ce qu’ils vont devenir ? Une fois de plus, nous déplorons votre manque d’empathie, d’égard envers le personnel et votre peu de souci quant au bien-être du patient lié à la qualité des repas. En effet, il est connu par les personnels et les patients servis actuellement par ce groupement que la qualité des repas est insuffisante.

Mais effectivement votre préoccupation est plus budgétaire qu’humaine.

La situation actuelle de l’établissement que vous avez dirigé depuis 14 ans est catastrophique aux yeux de tous : • Situation budgétaire et financière • Etablissement non accrédité • Manque de projet d’établissement depuis 2010 • Dépenses non pertinentes (locaux payés sans occupation, achat de mobilier pour des personnes non prises en charge par l’établissement, filtres de douchettes au lieu de faire des réparation sur le réseau d’eau d’un coût annuel d’environ 40 000€, des frais de transports élevés pendant des années, des indemnités de logement attribuées au personnel de direction alors que des villas sont disponibles, cumul des 3 projets immobiliers…) • Des cadeaux : terrains par ci et par là !!!

• Un manque crucial de communication et d’organisation reconnu par tous et même par les professionnels extérieurs • Conditions de travail des agents de plus en plus dégradées • Manque de reconnaissance des agents et de l’encadrement • Des ordres et des contre-ordres • Mauvaise prise en charge des patients • Mise en danger des patients et des agents

On va arrêter là !!!

Les derniers projets que vous venez de mettre en place - les représentants du personnel que nous sommes viennent juste d’en être l’informés- sont à l’image de votre dialogue social.

La situation de la santé publique en France est certes dégradée mais la situation de notre établissement l’est davantage depuis cette décennie, les agents sont démotivés par l’ensemble des dysfonctionnements des services de l’hôpital dont vous êtes le gestionnaire. Conscient de ce constat, lors du dernier CHSCT en partant vous nous avez demandé de « secouer les leviers », mais vous, les avez-vous vraiment secoués pour en arriver là ?

Nous, nous avons fait ce qui fallait dans l’intérêt de la préservation de l’activité (personnel et patient) et du maintien du patrimoine de NOTRE HOPITAL.

Nous n’avions pas prévu de vous adresser une lettre d’au revoir, mais devant les évènements de ce matin qui pour nous comme pour les agents sont honteux scandaleux et inacceptables, nous nous devions de réagir.

Chacun est libre de penser ce qu’il veut, cela nous rapproche de la citation du Dalaï Lama : « Si tu veux connaitre quelqu’un n’écoute pas ce qu’il dit, mais regarde ce qu’il fait ».

Pour le Conseil Syndical La secrétaire

Chantal GAUGAIN

A téléchatger