Le SNETAA FO NICE vous informe

, par UdFo83

rassemblement devant le rectorat de NICE le mercredi 25 septembre à 14h30

Cette rentrée a été annoncée comme la première de ce gouvernement et celle du changement.

Dans tous les cas et pour le moins : peut vraiment mieux faire !!!

Noyés dans une communication tous azimuts par le gouvernement et repris en chœur par les médias, les problèmes ont été « cachés sous le tapis ».

Ainsi l’Enseignement Professionnel, les LP, les PLP et leurs élèves connaissent une rentrée de plus, très difficile :

- Maintien des attaques des DGH pourtant encadrées par décret mais qui servent à moins mal habiller le collège et le lycée. L’Enseignement Professionnel continue à être une variable d’ajustement pour les recteurs.

- De nombreux postes non pourvus dans beaucoup d’académies à cause de l’affectation des néo recrutés, tous types de concours, alors que pour autant le mouvement national a bloqué les entrées dans les académies. Mêmes les rectorats n’y comprennent plus rien.

- De nombreux jeunes sur le carreau alors que ce gouvernement ambitionnait de donner une chance à tous les jeunes et de lutter contre le décrochage scolaire.

- Gel des salaires et du point d’indice depuis 4 ans ! Ce gouvernement comme les précédents sacrifie les fonctionnaires et semble gouverner contre les salariés.

- Conditions de travail des personnels qui continuent à se dégrader : plus d’élèves par classe, sections regroupées, tâches toujours multipliées.

- Communiqué triomphal des régions qui gèrent la carte des formations en attente de l’orientation et des nouvelles compétences dans une prochaine loi sur la formation professionnelle qui permettra de tout mutualiser.

- Développement de l’apprentissage comme potion miracle contre le chômage des jeunes.

Les personnels de l’Education Nationale, les PLP en particulier se disent déçus voire très déçus. Ils ont largement de quoi être désillusionnés :

- Feuille d’imposition avec des impôts en augmentation pour les enseignants alors que les salaires sont bloqués et le pouvoir d’achat en baisse constante.

- Allongement de la durée de cotisation et augmentation du taux des cotisations.

- Projet toujours réitéré par les zélateurs de la pensée unique d’attaque contre les statuts avec le « travailler plus pour gagner moins ».

Il est grand temps que le gouvernement réagisse et institue le changement.

L’Enseignement Professionnel malgré les discours reste oublié par le Ministère de l’Éducation Nationale. A-t-il fait le choix de le renforcer ou de s’en délester au « vide-régions ? »

Le SNETAA condamne cette situation et surtout la régionalisation de l’Enseignement Professionnel. Il appelle les PLP à participer à une HMIS cette semaine.

Le SNETAA appelle à dénoncer les conditions de cette rentrée dans l’Enseignement Professionnel ainsi que la régionalisation par des rassemblements devant tous les rectorats le mercredi 25 septembre.